Marc Savard

 

Que fais-tu dans la vie?

 

Je suis optométriste...et confirme que l'on a trop ¨dégusté¨ lorsqu'on voit double.

 

Comment as-tu entendu parler des importations de Bièropholie et depuis quand es-tu membre?

 

Depuis plus de 20 ans au moins, mon numéro de membre étant sous les 100.  Je passais des commandes avec Éric  et ses amis... j'oublie son nom (excuse-moi Éric).
 
Éric a ouvert un pub à l'époque à Waterloo , le Bière-O-Loo.  Un dégustateur passionné et très chic type.

 

Quel est ton style de bière préféré?

 

Orval, la divine, la Chimay Blanche la suivante, Rochefort 10...probablement que ma mémoire olfactive me procure plus de satisfaction avec les Trappistes quoique je pouvais jadis courir un marathon pour une Cantillon.

 

Peux-tu nous raconter une petite anecdote vécue lors d'une dégustation?

1994 , Rimouski... (on est dans le désert des bières ¨goûteuses¨ à l'époque): mon ami Sylvain Ménard commande une bière importée dans un bar...¨conventionnel" et la serveuse très enjouée de lui répondre : ON A...DE LA BUDWEISER!

Et lui encore plus satisfait: PARFAIT!

Mario D'Eer qui exprime haut et fort son désaccord avec mon ami Bruxellois (Jean-Marie Verheyden).  Ce dernier mentionnait qu'une gueuze pouvait évoluer dans le temps et qu'il en avait bu souvent dans son enfance...tardive (Mario fera amende honorable plus tard).

Le spectacle de l'intérieur du bistro, du va-et-vient à la brasserie Westvleteren quand le moine "livre" les bières précieuses dans des caisses de bois...en dégustant une deuxième Westvleteren 12 (Salut Jean-Benoit).

 

Avec qui fais-tu des dégustations?

J'ai jadis initié beaucoup de gens à la dégustation de bières et maintenant je me laisse guider par autrui. Quel privilège !

 

Quand ou pour quelle occasion boiras-tu la bouteille que tu viens de gagner?

Certainement cet hiver avec Éric Lavallée, le nez le plus fin que je connaisse (en bières).  Éric est aussi un brasseur d'expérience Massawipi, Unibroue, La Seigneuriale, etc. et avec Johane, l'amour de ma vie.  Dans combien de brasseries a-t-elle toujours accepté de me suivre avec le sourire?  Seul St-Arnould le sait.